Contactez nous   +32471511208  info@lavitrinelocale.be
 
Et si on parlait de Slow Food ?

En quelques mots, le Slow Food est une organisation mondiale qui veut rendre à l'alimentation toute sa valeur et sa place dans la société en revendiquant les traditions locales et la consommation de produits du terroir.

Véritable art de vivre, le Slow Food est devenu aujourd'hui un véritable mouvement international.

L'origine du Slow Food

En 1986, outré par l'ouverture du fast-food en plein coeur du centre historique de Rome sur la somptueuse Piazza di Spagna (Place d'Espagne), le chroniqueur gastronomique Carlo Petrini initie le mouvement slow food en opposition au "Fast Food". Son but était de défendre avec humour la gastronomie italienne.


Mais que signifie au juste slow ? Ici, lent doit être compris dans le sens de durable, à long terme, comme le symbolise l'escargot du logo.

Le Slow Food invite, non à un retour en arrière, mais au progrès dans le respect de tous les acteurs du processus alimentaire

Les principes du Slow Food

Le Slow Food se positionne en opposition à la standardisation alimentaire et à l'industrialisation de l'agriculture. Les adeptes estiment en effet qu'il est urgent de s'opposer aux méfaits de l'industrie agroalimentaire et à la culture de la restauration rapide qui standardisent les goûts.

Ainsi, cette association internationale se bat pour favoriser une agriculture durable et une nourriture bonne, propre et juste.

Le mouvement slow-food est parfois qualifié "d'éco-gastronomie" en raison de sa volonté de respecter l'environnement, encourage la réappropriation des savoir-faire artisanaux et des traditions culinaires.

Les objectifs du slow-food

Le slow-food vise à protéger le patrimoine alimentaire mondial en valorisant et en respectant le travail et le savoir-faire des petits producteurs locaux.

Ce mouvement incite également à respecter la nature, l'environnement et à protéger la biodiversité alimentaire.

L'objectif est également de valoriser les traditions locales pour chaque terroir et chaque culture en retrouvant le plaisir de la table et en replaçant la convivialité au centre des repas.

Enfin, le slow-food a à coeur d'éduquer au goût les adultes, comme les enfants.

Du local oui, mais de saison !
Par Raphaëlle Paci